Chronique livres, Hachette, Jeunesse, Laurene Reussard, Lecture, Partenariat, Romance, Sagas, Young Adult

Chronique lecture : Dans la tête d’une garce #1

Auteure: Laurène Reussard
Edition: Hachette Romans
Catégorie : Young Adult
Sortie : 28.02.18
Ma note : 7/20
synopsis
Mia est une garce, et elle le sait ! Elle est aussi froide et dominatrice qu’elle est belle et populaire, et enchaîne les conquêtes sans laisser la moindre place aux sentiments. C’est simple, aucun garçon ne lui résiste. Enfin aucun… jusqu’à l’arrivée d’Evan, le très beau « nouveau » du lycée. Heureusement, Mia adore les défis et décide de séduire Evan, coûte que coûte ! Elle se le promet, elle viendra à bout des défenses de ce garçon, quitte à mettre à mal la réputation qu’elle a mis si longtemps à se construire…
chronique
Dans ce roman, nous allons suivre deux personnages qui vont vivre une histoire d’amour de lycéens. Tout d’abord, on a Mia appelée aussi la garce et je dois dire que l’auteure à bien réussi à nous la faire détester presque durant tout le roman avec ces manières, son comportement et sa façon de faire. Elle a tout ce qu’elle veux (surtout les garçons), elle ne ressent aucun sentiment tel que la culpabilité, la peur de faire du mal ou encore l’amour. C’est la fille populaire des films américains d’adolescent dans toute sa splendeur en très caricaturée.

Le jour de la rentrée, un nouveau gars sexy fais son apparition, Evan, et comme vous vous en doutez, Mia le veux et va tout faire pour l’avoir. Sauf qu’Evan lui résiste, il ne la calcule même pas et flirte avec une autre fille de sa classe. Quand il lui apporte un peu d’intérêt, c’est quand Mia ne se comporte pas comme une garce.Comme c’est une romance, je ne pense pas spoiler en vous avouant qu’il vont vivre une histoire d’amour avec beaucoup de péripéties.

« Peu de temps après, je me retrouve devant la maison d’Evan. J’entre sans sonner, par habitude, même son père n’est plus choqué de mes manières. La première fois que je suis venue chez lui, Evan m’a dit très distinctement « Fais comme chez toi ». Les invités ne prennent jamais cette phrase au pied de la lettre et les hôtes la disent pour être polis. » 

J’ai eu du mal a cerner les personnages, bien sûr ils évoluent au fur et à mesure du roman mais je trouve qu’il  a beaucoup d’incohérences. Ils ont des personnalités différentes au long du roman, Mia au début c’est vraiment une garce possessive, manipulatrice et capricieuse et par la suite c’est juste quelqu’un qui taquine Evan et qui n’a pas l’air méchante, elle est complètement différente dès qu’elle sort avec Evan, je pense qu’il aurait fallu que les choses soit moins rapide dans sa façon de faire, qu’elle ne soit pas fleur bleue dès le départ de sa relation. Evan quant à lui est quelqu’un de très mystérieux est un peu contradictoire, il ne veut pas traîner avec elle au départ, n’aime pas les garce, à l’air d’être quelqu’un de simple et bien et puis par la suite, il est devenu un séducteur et il sort avec plusieurs filles du lycée. Petite parenthèse mais je déteste les couples qui s’appellent « bébé » à tout bout de champ, je suis la seule dans ce cas ? Et on parle du fait qu’Evan la porte toujours sur son dos comme un petit singe ? Je n’ai pas vraiment accroché avec ça non plus.

Je trouve qu’il y a énormément de personnages et franchement quelques fois je m’y perdais un peu, de plus a part quelque uns qui sortent du lot comme Jules, le meilleur ami de Mia qui est un garçon adorable et très attentionné, on ne les connais pas vraiment on a donc pas vraiment le temps de s’y attacher. De plus quelque fois j’aimerais aussi avoir leur vision des choses, pourquoi par exemple Jules est ami avec Mia alors que c’est une garce, une briseuse de coeur et il ne la juge même pas, j’aurais voulu en savoir plus sur ce personnage. J’ai beaucoup aimé le frère de Mia, Maël avec qui elle à une superbe relation d’amour fraternel, d’amitié et de rire. De plus, tout les personnages sont très caricaturés, on y trouve la garce, le gay, la rebelle, le beau gosse, la jeune blonde innocente, etc…

Pour la structure des chapitres, au départ on est dans la tête de Mia. A partir du chapitre 7, on passe en chapitre alternée, une fois dans la tête de Mia et ensuite dans celle d’Evan. J’ai trouvé ce choix très judicieux, il permet de se mettre dans la tête de chacun des personnage et de mieux comprendre ce qu’ils ressentent.

« Pourtant j’ai vraiment l’impression qu’elle m’aime, ou du moins qu’elle tient à moi. Mais sa difficulté à s’engager et à avouer ses sentiments ne nous mènera nulle part. Il a fallu que je tombe amoureux de la fille la plus dysfonctionnelle de la planète. C’est certainement ce qui contribue à son charme, ce mystère qui flotte autour d’elle. Elle est si intrigante que c’en est dangereux. » 

Le plus gros point négatif pour ma part c’est la longueur du roman, il y a plus de 440 pages. C’est pour moi beaucoup trop long, surtout pour une saga en plusieurs tomes. Les premiers chapitres sont passés très vite car il y a beaucoup d’éléments à mettre en place, ensuite j’ai eu une grosse période de vide jusqu’au moitié du livre. Durant tout ce temps, c’était répétitif, Evan et Mia qui jouent au jeu du chat et de la souris, le scénario du « je t’aime, je t’en veux, je te quitte, je t’aime, je t’en veux,… » et ainsi de suite.  Ensuite il  a un gros élément déclencheur et la lecture à été beaucoup plus facile, plus rythmée et intéressante selon moi, on connait aussi plusieurs secrets ou l’auteure nous sèment des petits indices tout au long du roman et donc on avait hâte d’enfin connaître se qu’il s’était passé.

La fin m’a aussi beaucoup chagrinée, j’avais l’impression que la fin était juste orchestrée par le fait que c’est la fin de l’année scolaire et qu’il faut bien s’arrêter un moment donné, et non pas car il y avait une vraie fin. Il me manquait aussi cliffhanger qui nous met en haleine pour la suite car pour le moment je ne vois pas ce qui pourrais être nouveau dans le tome 2. Je ne sais pas encore si je le lirais, peux être juste par curiosité mais pas plus.
conclusion
Malgré plusieurs point négatifs, je trouve que c’est un roman qui conviendrait bien pour un public plus jeune. Je n’étais peux-être pas la cible mais j’ai aimé lire un livre hors de ma zone de confort. Ce livre traite de beaucoup de sujets actuels tels que le harcèlement, le viol, l’homosexualité, la maladie et la drogue. Ce livre est rempli de clichés, passez donc votre chemin si vous n’aimez pas ça. Personnellement j’aime bien même que du coup tout devient assez prévisible.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s