Chronique livres, Jeunesse, Lecture, Lindsey Summers, Michel Lafon, Romance, Wattpad, Young Adult

Chronique Lecture : Textrovert

Auteure: Lindsey Summers
Edition: Michel Lafon
Catégorie : Young Adult, Romance
Sortie : 11.05.2017
Ma note : 16/20
synopsis
Non seulement Keeley a échangé par accident son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville!

Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de textos, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler son identité. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance? Et comment leur relation, née du mensonge, peut-elle survivre à la trahison ? Peut-on aimer une personne que l’on n’a jamais rencontrée ?
chronique
Jusqu’à présent, je n’ai lu qu’un seul livre de la catégorie Young Adult et c’était une bonne lecture mais sans plus. Je ne pense pas être la cible de ces livres jeunesse, mais je ne saurais pas dire pourquoi mais la couverture de ce livre m’a interpellée. J’ai donc tentée le coup et j’ai été agréablement surprise.

L’été est presque terminé, Keeley et sa meilleure amie Nicky, veulent à tout prix faire un tour de grande roue à la fête foraine avant de démarrer leur dernière année de lycée. Lors de cette soirée, Keeley a échangé accidentellement son portable avec un inconnu. Ce dernier appel sur son propre téléphone pour qu’il puisse faire l’échange et enfin récupérer leur précieux. Sauf que cet inconnu est en stage durant une semaine hors de la ville. Ils vont donc tous les deux devoir se contenter de se faire passer les messages. Après plusieurs texto échangés, une relation va se créer entre eux, ils s’apprécient de plus en plus et décident de fixer une date pour se rencontrer et enfin récupérer leurs téléphones. Mais lorsque Keeley découvrira qui se cache réellement derrière ce beau parleur arrogant qui fait battre son cœur, ses sentiments resteront-ils les mêmes ?

Avant de vous en dire plus, je me suis penché sur le titre du livre « Textrovert » Mais qu’est ce que ça veux dire ? Textrovert en anglais, est une personne qui est super à l’aise et drôle à l’écrit, mais timide en réalité. C’est le cas de Keeley, notre héroïne. En effet, passer du virtuel au réel n’est pas toujours si simple! A l’écrit, Keeley est drôle, sûre d’elle, avec de la répartie mais dans la vie elle est réservée et assez quelconque.

« Pas la peine. J’ai déjà établi mon diagnostique. Tu souffre d’une encéphalopathie gravement odieuse. Aussi connue sous le nom d’EGO. Tu as tous les symptômes caractéristiques : délire, mégalo, carence neuronale et hypertrophie de la confiance en soi.
– La vache ! Et qu’est ce que tu me prescrirais pour cette maladie ? Il y a des traitements ?
– Pour les cas aigus comme le tien, il ne faut pas traîner. Je pense d’une dose de réalité et une injection d’humilité devraient faire effet rapidement. »

C’est donc la Keeley « virtuelle » qui va plaire à Tavin, qui va le défier, et affronter son ego surdimensionné. C’est en fait ce « vrai » elle qui va se développer, évoluer et lui faire comprendre qui elle est en réalité. Elle prend des décisions, elle gagne en détermination et en confiance. Et j’ai adoré cette vision des choses, et je m’y retrouve un petit peu aussi dans mon adolescence. Cette fille réservée qui n’attend que de pouvoir s’assumer telle qu’elle est vraiment.

Il en est de même pour Tavin. Leur rencontre va permettre à ces deux personnages d’affirmer leur personnalité. Lui en « virtuel » est plutôt un garçon arrogant, taquin, narcissique, sûr de lui, cependant on se rend rapidement compte que c’est ce qu’il aime faire croire. Ils se complètent et leur relation mixe l’humour, la taquinerie mais aussi l’amour et l’amitié très complice et fusionnelle qui rend ce roman addictif.

J’ai aussi beaucoup aimé Zack, le frère jumeau de Keeley. Leur relation est très fusionnelle, ils se protègent, s’épaulent, se soutiennent. Ils feraient tout l’un pour l’autre. Ayant moi aussi un frère, cette relation est très réaliste et mélange la protection, la complicité, les disputes et le chantage évidemment.

« Je suis sensible à beaucoup de qualités chez les gens, mais l’une des plus grandes à mon sens, c’est la capacité à dire qu’on est désolé. Je ne parle pas des excuses rapides qu’on présente à quelqu’un qu’on a bousculé sans le faire exprès, mais des excuses sincères, profondes, celles qui nous débarrassent de notre ego et nous font demander humblement pardon à la personne à qui l’on a causé du tort. »

La plume de l’auteure est toute jeune et on le ressent quelque fois car la situation est mal expliquée et j’ai du m’y reprendre à deux fois pour bien savoir qui parlait lors de dialogues par exemple. Ce qui m’a le plus gênée c’est l’écriture, les chapitres sont tous avec le pronom « je » et dans le texte l’écriture est à la troisième personne comme si le narrateur était externe. J’aurais clairement préférée être dans la peau de Keeley, avoir aussi ces ressentiments et non pas juste quelques informations, des détails visuels des personnages, ça aurait été selon moi un vrai plus au roman en donnant plus de profondeur. Mais la lecture reste agréable, drôle, fluide et rafraîchissante malgré que ce soit un livre jeunesse.

Le livre aborde aussi des thèmes importants tels que la confiance, le pardon, la pression familiale, la peur de décevoir et le harcèlement. Un livre jeunesse avec une histoire solide qui se lit d’une traite et, malgré la simplicité de l’histoire, il y a toujours un petit quelque chose qui nous donne envie de connaître la suite. Des secrets mystérieux, des mensonges et des situations gênantes. De plus l’auteure nous met l’élément déclencheur tôt dans l’histoire ce qui donne à l’histoire un bon rythme. Le principal étant que l’on ne s’ennuie pas !

conclusion

Je partais avec beaucoup d’a priori pour ce young adult mais en fin de compte, c’était une très bonne surprise et j’ai passé un bon moment avec ce livre, parfait pour l’été par exemple ou dans un jour où on souhaite lire sans prise de tête. Je l’ai lu en une matinée, il est vraiment très rapide à lire et on en devient vite accro. Au final, c’est une histoire contemporaine, pleine de rebondissement et une révélation inattendue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s