Chronique livres, Coup de coeur, Espionnage, Karen Cleveland, La bête noire, Lecture, Robert Laffont, Suspense, Thriller, Thriller psychologique

Chronique lecture : Toute la vérité

 

Auteure: Karen Cleveland
Edition: Robert Laffont
Collection : La bête noire
Catégorie : Thriller / Espionnage
Sortie : 25.01.2018
Ma note : 19/20
COUP DE COEUR

synopsis

Dix ans de mariage, quatre enfants. Elle pensait connaître son mari mieux que personne. Elle avait tort. Malgré un travail passionnant qui l’empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu’elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l’épauler. En tant qu’analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays… ou sa famille.
chronique
Vivian est une femme comblée. Elle est mère de quatre enfants et mariée avec Matt depuis 10 ans. Pendant que son merveilleux mari s’occupe des enfants et de la plupart des tâches quotidiennes, Vivian travaille en tant qu’analyste du contre-renseignement à la CIA. Sa mission est d’identifier des agents dormants russes infiltrés sur le sol américain.

 

En infiltrant l’ordinateur de Youri Yakov, un espion russe, elle recherche les noms de cinq agents sous couverture qui doivent être sous ses ordres. En ouvrant un fichier nommé « Amis », elle découvre cinq photos. L’une d’elle représente son mari, Matt.

 

Qui sont ces personnes ? Des cibles ? Son mari est pris pour cible ? Elle ne serait pas la première à qui ça arrive à la CIA pour récolter des informations compromettantes. Que veulent-ils ? Cerner les points faibles de la division ? Le tuer ? Pourquoi le dossier est nommé « Amis » ? Matt est-il complice ? Est-il un agent dormant russe ? Sont-ils surveillés ??

 

Le soir venu, elle veut connaître la vérité, elle tient à en avoir le cœur net. Elle lui pose la question fatidique « Depuis combien de temps travailles-tu pour les russes ? ». La réponse ne tarde pas, il avoue : « Vingt deux ans » !

 

Vivian est alors dans la pire des positions, Que faire ? Protéger sa famille ou livrer son mari aux autorités pour son pays ?

 

« Je ne le quitte pas des yeux et une sensation indéfinissable s’empare de moi, d’irréalité. Comment peut-il se comporter si normalement, alors que notre vie est sur le point de voler en éclats ? »

Avec les personnages, on ne sait jamais sur quel pied danser, à qui faire confiance. Ils nous étonnent de bien des façons et on ne peut que vouloir en savoir toujours plus. Ce qu’ils sont amenés à faire pour défendre leurs convictions et leurs familles. Je me suis beaucoup attachée au couple.

 

Vivian est décrite comme une femme qui adore son travail, plus que sa vie de famille. Depuis la grande révélation, elle est complètement désorientée, elle agit de façon impulsive, ce qui n’est pas dans son caractère, et cela risque de lui causer beaucoup de conséquences. Au fil du roman, on se rend compte à quel point elle aime ses enfants, qu’elle pourrait réellement faire n’importe quoi pour eux. Elle défend ceux qu’elle aime et va au bout des choses quitte à se mettre en danger. J’ai aimé être dans sa tête, voir les rouages tourner et petit à petit la voir prendre conscience de ce qu’elle fait, de quelle manière elle agit et les conséquences que ça pourrait avoir pour tout le monde. Son grand défaut est d’être vraiment très influençable, elle n’ose souvent pas s’affirmer aux volontés de Matt, ce qui est vraiment navrant pour un agent de la CIA.

 

Pour Matt, c’est vraiment dur de le cerner mais c’est une volonté très bien exploitée de l’auteure. Elle s’amuse avec nous tout au long de l’histoire. Imaginez une ligne avec d’un côté « Parfait Menteur, Manipulateur » et de l’autre « Parfait Mari », vous mettez un curseur au milieu et je peux vous assurez que ce curseur va changer de côté tout au long de la lecture en fonction des évènements passés et de l’avancée du raisonnement de Vivian. Et j’avoue j’ai adoré ne pas savoir dans quelle catégorie le mettre. Sous son air d’homme à tout faire d’une grande gentillesse, il cache une personnalité assez complexe.

 

« C’est aussi ce que j’ai fait toute ma vie non ? Il y a eu tant de moments où j’aurais pu m’affirmer, agir selon ce que je croyais juste, au fond de moi. Ne pas acheter la maison. Insister pour prendre du temps libre après la naissance de Luke, et ensuite pour celle d’Ella. La vie aurait été si différente, si j’avais seulement osé. »

 

L’auteure, Karen Cleveland, est analyste à la CIA, tout comme son héroïne, Vivian. Son expérience personnelle enrichit le roman et lui donne un réalisme bluffant ! J’avais peur de tomber dans un thriller d’espionnage ou on parle géopolitique, guerres et tous ces éléments ou je m’y perds très vite, mais ce n’est pas le cas et ça a vraiment rendu ma lecture fluide et efficace.

 

Durant le roman, elle fait de nombreux aller-retour dans la vie de Vivian pour nous permettre de mieux comprendre ses réactions et connaître son mari. Leur rencontre, les enfants, le changement de travail, et toutes ces situations ont un tout nouveau jour depuis que l’on sait que Matt est un espion dormant. Est-ce qu’il l’a manipulée tout ce temps ? Ces retours dans le passé amènent du rythme à l’histoire et sont presque plus intéressants que l’intrigue principale. C’est dans ces moments là où on se posent de multitudes de questions sur Matt et sa réelle implication en tant qu’espion ennemi.

 

L’intrigue m’a transportée, on est véritablement happés par tous ces rebondissements, il n’y a pas un moment ou l’ennui s’installe. Le thème de ce roman m’a beaucoup fait pensé à la série Alias avec Jennifer Garner dans le rôle de Sydney Bristow. C’est exactement la même ambiance avec la CIA, le FBI et le KGB, un espion ennemi au sein d’une famille, les espions taupes etc… J’aurais bien voulu que le roman soit plus long, que les russes ne cessent de menacer et passe enfin à l’attaque mais le choix de l’auteur pour un page-turner est compréhensible et très bien écrit avec une intrigue qui monte et s’accélère petit à petit jusqu’au dénouement final. Ce dernier d’ailleurs est tout simplement parfait ! Digne d’un grand film à succès. J’ai franchement adoré et ça n’a fait qu’appuyer le coup de cœur que j’ai eu pour ce livre. J’ai aimé douter, mener l’enquête, je me suis projetée: comment aurais-je réagi dans cette situation? Aurais-je fait les mêmes choix?

conclusion

Ce page-turner est véritablement un coup de cœur ! L’intrigue est palpitante pleine de faux-semblant, on est absorbé dans le roman jusqu’à la dernière page sans que la lecture soit trop compliquée. On va droit au but et c’est ce que j’ai adoré dans ma lecture. Un thriller d’espionnage qui a pour personnage principal une femme travaillant à la CIA, ça change des hommes policiers et détectives. Des rebondissements et de la manipulation tout au long de la lecture mais surtout une question : parfait mari ou parfait menteur ? Vous ne le saurez pas avant le dernier mot de l’histoire !


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s