Chronique livres, Dark Romance, Enlèvement, Lecture, Milady, New Adult, Partenariat, Pepper Winters, Sagas, Trafique d'être humains, Viol

Chronique lecture : Monsters in the Dark #1 – Larmes amères

 

Auteure: Pepper Winters
Saga: Monsters in the Dark – Tome 1
Edition: Milady
Collection: Romantica
Catégorie : Dark Romance
Mots clés : Erotique, Viol, Enlèvement,
Trafique d’être humains
Pages : 480
Sortie : 23.05.2018
Ma note : 18/20
synopsis
Âmes sensibles, s’abstenir !

 

Tess Snow a tout pour être heureuse : un brillant avenir professionnel et un petit ami fou amoureux d’elle.

 

Pour l’anniversaire de leur rencontre, Brax lui offre un voyage surprise au Mexique. Plages de sable blanc, cocktails exotiques, soirées torrides : tous les ingrédients sont réunis pour des vacances de rêve. Mais très vite, c’est la descente aux enfers : Tess se fait kidnapper. Captive terrifiée, elle se mue en farouche insoumise. Mais son courage ne lui épargnera pas l’horreur.

 

Brax la retrouvera-t-il avant qu’elle ne soit brisée ? Ou le nouveau maître de Tess changera-t-il sa vie à jamais ?

 

chronique
Avertissement : ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains ! Il contient des scènes de violence extrême, âmes sensibles, s’abstenir ! Pour celles qui pensent que cela pourrait ressembler à « Fifty Shades » détrompez vous, le BDSM doit être la pratique la plus douce que ce livre regorge.

 

Tess et Brax sont ensemble depuis presque deux ans. Malgré qu’ils s’aiment d’un amour sincère, Tess est insatisfaite sexuellement. Peut-être qu’elle a trop laissé la routine s’installer entre eux, quoi qu’il en soit, elle en veut plus,  plus de brutalité, plus de violence, plus de spontanéité. L’amour pour Brax c’est tous les mois dans la mission du missionnaire, ils sont donc sexuellement incompatibles mais ils restent fous d’amour l’un de l’autre.

 

Pour fêter leur rencontre, Brax offre à Tess un voyage au Mexique, pour elle c’est le moment pour remettre un peu de piquant dans leur couple. Lors d’une visite de la ville de Cancún en scooter, ils s’arrêtent dans un bar pour se désaltérer. Malgré l’ambiance chaleureuse, Tess a un mauvais pressentiment et son instinct voit juste. Quatre bonhommes taillés comme des armoires à glaces se débarrassent de Brax et kidnappent Tess.

 

« Ses mains sur moi, son corps en moi m’étaient indispensables. Cette faim ne me laissait aucun répit. Je voulais que Brax me brutalise parce que j’avais besoin d’appartenir à quelqu’un. Oh mon Dieu, suis-je complètement cinglée ? »

 

A partir de là, le rêve se transforme en cauchemar, elle se retrouve avec d’autres femmes agées entre 20 et 30 ans, de toutes les origines. Sa vie devient un enfer quand elle comprend qu’elle se trouve au centre d’un trafic d’être humain et qu’elle va être vendue en tant qu’esclave à un certain « Maître Q. ».  Son objectif, s’échapper, être à nouveau libre !

 

Durant ces chapitres où Tess se retrouve avec ces ravisseurs pour être vendue, elle subit des traitements plus que choquants avec beaucoup de violence, les scènes sont très dures à supporter et j’en ai eu une boule au ventre. Quand on pense que ces choses existent c’est encore plus dérangeant.

 

Tess est une femme forte, malgré la violence qu’elle subit depuis son kidnapping, elle ne se laisse pas faire, elle tente de créer un mouvement de rébellion sans succès. Lorsqu’elle devient l’esclave de Q, elle est en total incompréhension de son corps, elle est effrayer par ce Maître, et de ce qu’il pourrait lui faire et pourtant son fantasme de domination est présent, elle le désire, son corps réagit à ses attouchements.

 

« Brax m’adressa un sourire, en mastiquant un morceau de brocoli.— À quoi penses-tu, ma puce ? Tu as un drôle de regard.Oh, à rien, mon cœur. Je t’imaginais juste en train de m’attacher les poignets et de me prendre sauvagement. »

 

Maître Q. suit une trame assez basique des Dark Romance, New Adult, c’est un homme d’entreprise milliardaire, jeune, beau gosse  mais qui est brisé, tourmenté et qui a de lourds secrets. Q est complexe, instable psychologiquement, il passe du protecteur à un homme en colère et violent en l’espace de quelques minutes.  Malgré tout ça marche avec moi, j’ai aimé connaître ces secrets tout au long de ma lecture.

 

La relation entre les deux personnages est violente et dangereuse mais en même temps tellement sexy et sensuelle. Il se ressemble énormément, ils sont prisonniers de leurs désirs et hantés par leurs démons et cela rend leur relation extrêmement intense en mêlant le plaisir et la douleur.

 

« Très délibérément, il se passa un doigt sur la lèvre inférieure, en me dévisageant froidement. J’eus honte de sentir mes seins se dresser. Le baiser n’avait pas laissé mon corps indifférent. Je le maudissais d’être aussi réceptif, et je ne pouvais pas m’empêcher de penser que c’était bien fait pour moi si mes fantasmes se réalisaient. N’avais-je pas désiré que Brax soit plus brutal ? Voilà ce que j’avais gagné… »

 

L’écriture de Pepper Winters ne passe pas par quatre chemins, elle va droit au but et tout est décrit avec une telle précision que cela ne pourra pas vous laisser de marbre, ce monde est sombre et ténébreux. J’ai vraiment adoré sa plume qui est prenante, fluide et addictive. Je ne pouvais plus m’arrêter de dévorer les pages malgré les thèmes et scènes dures de ce roman.

 

Attendez-vous à de la violence, des cris, des pleurs, des scènes brutales qui vous feront trembler et frissonner. Pour les scènes de sexe, j’ai vraiment adoré ces passages, comment l’auteure les décrits avec précision sans vulgarité, elle fait durer le plaisir, les sentiments que rencontrent les personnages sont vraiment bien transcrits et on arrive donc facilement a rentrer dans cette ambiance et à ressentir cette intensité.

 

« Cette prise de conscience fut comme une illumination. Je ne suis pas une gentille fille qui aime les sucettes à l’anis. Je suis une guerrière, une vicieuse, une femme qui aime les châtiments corporels. »

 

Le gros point négatif à ce roman c’est le manque de crédibilité à certaines scènes. La scène entre Brax et Tess (je vous dis ni quand, ni lequel) est complètement nulle, elle n’est largement pas à la hauteur du roman. Il y a selon moi plusieurs incohérences mais je me suis laissée portée par l’histoire et heureusement que la plume, les mots m’ont suffisamment emporté pour que cela ne me gêne pas trop. Je voulais savoir ce qu’il allait advenir de Tess. C’est ce qui fait que ma lecture n’a pas été un coup de cœur, j’espère que sur ce point de vue le second tome sera plus crédible.

 

De ce que j’ai pu voir, cette saga est une trilogie et j’ai qu’une hâte c’est que les éditions Milady nous laisse pas sur notre faim et édite rapidement la suite de la saga Monsters in the dark.

 

conclusion
Une Dark Romance qui en est vraiment une avec une histoire très sombre et violente qui converse des thèmes très durs tels que l’esclavage sexuel, la maltraitance et la torture. J’ai beaucoup aimé ma lecture malgré que le sujet soit choquant et qu’il y a quelques passages qui manquent de crédibilité. Ce roman se lit à toute vitesse tellement c’est addictif mais elle reste déstabilisante donc âmes sensibles s’abstenir.



 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s