Cek Tika, Chronique livres, Erato, Erotique, Lecture, NetGalley, New Adult, Partenariat

Chronique lecture : Chuttt !

chuttt

Auteure: Cek Tika
Edition: Erato
Catégorie : New Adult
Mots clés : Amour, Erotique, Tueur à gages
Pages : 278
Sortie : 08.03.2018
Ma note : 7/20

synopsis

L’amour, le mariage, les enfants et tout le tralala ne m’intéressent pas. Les femmes ne sont pour moi que de simples jouets jetables. Je suis dominant à mes heures perdues et queutard comme on en fait plus. J’ai un humour dérangeant, des répliques décapantes, je me moque énormément et j’ai un job quelque peu surprenant. Je me prénomme Rémi et voici l’histoire de ma vie, mais seulement chuttt ! Elle est absolument délirante.

chroniqueRémi Montfort a 31 ans et vis dans le sud de la France. C’est un homme qui a un métier hors du commun, il est tueur à gages. Pour son entourage, il a une couverture, c’est un directeur commercial international qui voyage à travers le monde pour son entreprise. Cela lui permet de justifier tout ces déplacements pour aller tuer ses contrats à travers le monde pour son patron « le colonel ». Coté sentimental, les femmes sont pour lui des objets, des passe temps, des plans cul et il n’y apporte jamais plus d’importance. Il a une femme dans chaque ville, une soumise régulière et Lauriane son plan cul régulier. En plus de tout ça, il profite de la vie, il passe de filles en filles et aimes toutes les pratiques sexuelles que son corps lui permette de faire. Il aime dominer et avoir le pouvoir. Mais pour ses voisins il cache bien son jeu car c’est un homme courtois, agréable, discret et sans attache qui n’a pas encore trouvé l’amour.

Malgré mon attirance pour les histoires érotiques et le genre New Adult ce livre n’a malheureusement pas répondu à mes attentes. Il manquait une histoire à ce roman, pourtant il y avait de très bon élément comme le métier de Rémi qui est tueur à gages, ça me faisait pensé à un mec viril, charismatique et brutal à la Jason Statham que je trouve absolument craquant.

« Mon personnage n’est qu’une façade, une parodie, un rôle, car la vérité est bien loin de tout ça. Elle en est même à des années-lumière. Ma vie ? C’est l’adrénaline, le sexe à outrance, la luxure totale. C’est la réflexion, le sang-froid, la traque. C’est les effluves d’hémoglobine, les poignards, les armes lourdes, les drogues, les ruses. C’est les cris, les pleurs, les supplications, les détonations. »

Malheureusement à sa façon de penser et de s’exprimer, ce personnage ne m’a clairement pas plus. Il est hautain, imbu de lui-même, prétentieux, arrogant et j’en passe. Il est loin du mec viril et intelligent auquel je m’étais imaginée, c’est plutôt le type primaire sans charme. C’est la définition la plus réaliste pour moi et il m’a clairement pas donné envie d’en savoir plus sur lui.

Ce qui m’a le plus dérangée durant ma lecture c’est la plume de l’auteure. Nous sommes à la première personne du singulier dans la tête de Rémi, ce qui est un très bon choix pour nous relater son vécu et connaitre toutes ses pensées les plus salaces. Mais je n’ai pas accroché avec le style d’écriture qui mélange souvent le français et l’anglais à tout va. Et souvent le narrateur nous parle a nous lecteur en nous disant par exemple « Tout simplement parce qu’ici, c’est super bien surveillé, que c’est un club privé surclassé et surtout, parce que c’est un quatre en un. J’explique: au rez-de-chaussée, on trouve un bar (…) » Souvent c’est j’explique mais l’auteur utilise aussi d’autre manières mais ce qui me dérange dans ce procédé c’est qu’on dirait qu’il y a une parenthèse et la lecture est du coup beaucoup moins fluide et à force je lisais les pages en diagonales. Au fil de la lecture et souvent en fin de chapitres, le mot chuttt est utilisé. Bon pas dérangeant mais un peu répétitif à la longue.

 

« Aujourd’hui c’est samedi, logique puisqu’hier nous étions vendredi – faut suivre un peu –, et je n’aime pas les samedis. Pourquoi ? Parce que c’est le jour où je me rends dans mon entreprise fictive, mais qui existe vraiment. Oui oui, c’est comme les Marsupilamis, on croyait que ça n’existe pas, mais ça n’existe. »

Le roman est catégorisé dans de la dark romance. Je ne suis pas d’accord, les scènes de sexe sont crues mais cela ne suffit pas pour mettre ce livre en dark romance, en genre érotique oui clairement mais c’est tout.

Parlons en d’ailleurs des scènes de sexe, il y en a beaucoup et j’ai eu clairement l’impression qu’elles n’étaient pas toutes utiles mais comme l’histoire n’était pas très présente je pense que c’est pour cela que l’auteure en a mis beaucoup. Ces dernières ne m’ont d’ailleurs pas spécialement plues, c’est trop caricaturé.

« Un petit passage chez le pâtissier pour contenter les papilles gustatives de la blonde, histoire de ne pas la prendre sauvagement si elle est à jeun. Non, je ne suis pas un salopard, la preuve, je me préoccupe de sa santé, bon, je ne suis pas amoureux non plus, faut pas rêver. Je n’ai tout simplement pas envie qu’elle me fasse un malaise ou une hypoglycémie. Je sais que la semence masculine contient énormément de vitamines, toutefois, en ce qui concerne le sucre, je n’en suis pas certain. Donc, un petit croissant ne fera de mal à personne. Un pour elle, avant, et le deuxième for me, mais after. Je n’aime pas avoir le ventre plein quand je pilonne. »

Pour la conclusion de l’histoire j’ai par contre bien aimé la ou l’auteur nous a amenée, heureusement ça m’a quand même permise de ne pas finir trop déçue pour ce livre.

conclusion

Je n’ai pas aimé l’histoire et le style d’écriture a vraiment été pour moi le plus difficile malgré l’humour que l’auteure a mis dans cette histoire. Manque de fluidité, pas d’attachement aux personnages, des scènes de sexe trop caricaturées mais un final bien amené ce qui a remonter un peu la note finale. Malheureusement je suis passée complètement à côté de cette lecture.

SIGNATURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s