Chronique livres, JC Lattès, Lecture, Mélanie Raabe, Suspense, Thriller, Thriller psychologique

Chronique lecture : Sa vérité

sa vérité.jpg
Auteure: Mélanie Raabe
Edition: JC Lattès
Collection : Thriller
Catégorie : Thriller psychologique
Mots clés : Disparition, Mensonge, Vie de Couple, Famille, Drame, Guerre, Identité
Pages : 350
Sortie : 03.10.2018
Ma note : 15/20synopsis

Sarah est depuis sept ans sans nouvelles de son mari, Philipp, disparu au cours d’un voyage en Colombie. Jusqu’au jour où on lui annonce qu’il vient d’être libéré par le gang qui l’avait kidnappé. Après tant d’années, à quel point son mari aura-t-il changé ? Sarah se prépare au pire.

Mais lorsque l’homme identifié comme étant Philipp arrive à l’aéroport, Sarah est catégorique : ce n’est pas son mari. Pourtant, l’inconnu semble tout savoir sur elle et n’hésite pas à la menacer. Si elle dit quoi que ce soit sur lui, il dévoilera à son tour le secret que Sarah garde depuis si longtemps, un secret qui risque de détruire sa vie. Qui est cet homme ? Que veut-il ? Et qui, au bout du compte, dit vraiment la vérité ?

chronique

Je ne peux pas résister à une phrase d’accroche comme celle indiquée sur le thriller « Il prétend être son mari, elle ne le connaît pas. Pourtant, il sait tout d’elle ». Avec moi ça marche directement, faut-il encore à la lecture que ça tienne ses promesses.

Je viens de terminer ma lecture et ce roman m’a vraiment tiraillée, je suis déçue mais je vous explique pourquoi. J’ai pratiquement tout aimé dans ce livre, à commencé par l’histoire dramatique. On suit Sarah, une maman avec une situation familiale compliquée. Suite à un voyage en Amérique du Sud, son mari a disparu. Est-il mort ? A-t-il été enlevé ? Depuis, elle élève seul son petit garçon et essaie de survivre tant bien que mal au drame qu’elle doit faire face. Sept ans plus tard, un coup de fil, va changer sa vie. Philipp son mari a été retrouvé, il rentre à la maison. Ce qui doit être un rêve va se transformer en cauchemar.

«J’ai longtemps cru que mon vœu le plus cher était de retrouver Philipp. Et à présent, je repense à ce que disait toujours ma grand-mère : méfie-toi de ce que tu souhaites. Tes vœux pourraient se réaliser.»

 Les personnages sont très bien construits. Je me suis attachée à Sarah, cette femme complètement anéantie, détruite et qui essaie de reconstruire sa vie après le drame. Pourtant au fil de la lecture, on se rend vite compte que c’est une battante, elle veut se relever de ses blessures, remonter la pente et reconstruire sa vie pour être à nouveau heureuse et continuer à vivre pour elle et son fils. D’ailleurs ce petit est lui aussi très touchant, très éveillé et ressent aussi vite ce qui se passe autour de lui.

« – Maman ?
Je lève la tête.
– Comment on sait qu’on a un bloc de glace à la place du coeur?
Sa question me prend de court.
On le sait quand on ne ressent plus rien comme avant, me dis-je. Quand la joie n’entraîne plus de vertige mais juste un vague sourire. Quand la colère n’est plus brûlante, mais tiède. Quand les couleurs s’estompent de plus en plus, quand on ne sait plus ce que les gens veulent dire quand ils parlent de bonheur. »

 

L’écriture de Mélanie Raabe est remarquable, tant dans le côté psychologique des personnages que dans les scènes d’intrigue. Grâce à sa plume, on éprouve beaucoup d’empathie pour les protagonistes, elle arrive à nous décrire les sentiments, les émotions avec beaucoup de justesse. Elle m’a tenue en haleine tout au long de ma lecture, j’étais complètement happée par l’histoire, je stressais avec Sarah, je voulais connaître la vérité, je m’imaginais un scénario de fin différent à tous les chapitres. Elle a su clairement me transporter.

Le coup de cœur montait crescendo mais alors pourquoi je parle de déception. A cause de la fin ! Mais ce n’est pas possible ! Pour moi elle ne correspond pas du tout à la hauteur du roman. Pourtant, l’auteure explique bien tout les éléments, elle prend le temps ce que j’ai beaucoup apprécié mais pour moi c’est beaucoup trop simple. Je m’attendais à beaucoup mieux pour cette lecture qui se profilait dès les premières pages comme un coup de cœur.

«Je me dis que l’amour n’est pas un état ni un sentiment. L’amour est un organisme qui a faim et soif. Un être vivant qui grandit et rapetisse, qui peut tomber malade et guérir, s’endormir et mourir. Qu’on peut ranimer.»

Malgré tout, cela reste une très bonne lecture et je ne manquerais pas de lire d’autres romans de cette auteure allemande que j’ai découverte avec cette lecture.

conclusion

Un thriller haletant et addictif. Qui monte crescendo pour enfin connaître toute la vérité. Sa vérité. Malheureusement pour moi, cette histoire est retombée comme un soufflé au chocolat à la sortie du four. J’ai adoré ma lecture, les personnages, je vivais vraiment les scènes de stress, d’intrigue, je me régalais. La fin est trop prévisible, peux être que je suis trop habituée à ses lectures et ses fins un peu simples. Les pièces du puzzle ne sont pas toutes élucidées, certaines sont pour moi pas très crédibles et c’est ce qui m’a manqué dans ma lecture car pour le reste j’ai littéralement adorée. Pour les lecteurs de thrillers occasionnels, je vous recommande ce roman qui vous comblera d’émotion.

« Premièrement : Je suis une menteuse.
Deuxièmement : J’ai tué quelqu’un.
Troisièmement : J’ai un tatouage bien caché.
L’un des trois est un mensonge.»

 

SIGNATURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s