Challenge, Chronique livres, Jacques Expert, Le livre de Poche, Lecture, Nouvelles, Policier, Suspense, Thriller, Tueur en série

Chronique lecture : Tu me plais #TheBlackNovember

tu me plais.jpg
Auteur : Jacques Expert
Edition : Le livre de Poche
Catégorie : Thriller
Mots clés : Suspense, Obsessions, Métro, Paris, Tueur en série, Crime, Meurtre, Psychopathe, Course-poursuite, Traque
Genre : Nouvelle
Pages : 192
Sortie : 03.06.2015
Ma note : 17/20synopsis

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

chronique

Un coup de foudre dans le métro parisien, deux individus qui tombent sous le charme l’un de l’autre. Mais surement pas pour les même raisons car les apparences sont trompeuses. Comment va se finir cette idylle romantique qui avait pourtant si bien commencé ? Le hasard fait-il bien les choses en fin de compte ?

Concernant la plume de Jacques Expert, je l’ai beaucoup aimé, c’est un langage familier, sans trop de description des lieux. Son style d’écriture est bien construit, tout les éléments s’imbriquent, tout est réfléchi, logique et rend le récit très crédible.

J’ai eu un peu de mal avec tous les noms des stations du métro parisien. L’auteur les utilise comme titre de chapitres et comme notion de temps, c’est dans ce dernier cas que j’ai eu du mal. N’étant pas de cette ville et même pas française d’ailleurs, je ne sais pas de quoi on parle. Pour moi, la plupart des noms se ressemblent donc quand on les utilise en disant par exemple, «Cependant l’incident qui suit entre les stations Charles-de-Gaulle et George-V sera lourd de conséquences », j’ai vraiment du mal à me situer.

Ce qui m’a par contre bien plu, c’est les passages en italiques qui arrivent de manière aléatoire dans la nouvelle. C’est comme des mise aux points sur les faits, ça m’a fait pensé aux séries américaines à la « Desperate Housewives » avec une voix off qui nous explique en quelques mots ce qui se passe avec un point de vue avec du recul pour mieux se replonger dans l’histoire ensuite.

Plus on avance et plus le suspense augmente et on termine par une course contre la montre. A chaque fois qu’un élément externe pourrait sauver Stéphanie on espère et on râle quand à quelques secondes près cela ne se passe pas comme on l’aurait voulu. L’auteur nous montre bien que les imprévus change notre vie à chaque instant. Chacun de nos actes à une conséquence, est-ce le fruit du hasard, ou notre destin est déjà tracé ?

Le coup de cœur n’a pas été là à cause de la fin que je ne trouve pas à la hauteur du roman. Sans vous en dire trop, j’ai bien aimé le choix de l’auteur sur l’intrigue finale mais l’épilogue, ou le dernier chapitre aurait pu être plus complexe, avec comme le reste du roman, des scénarios qui s’entrecroisent.

Extraits

« Il y a des moments, comme ce soir, où elle se demande ce qu’elle fout avec ce mec près de ses sous et aussi sérieux qu’un pape. Elle ne se souvient pas qu’ils aient, un jour, une seule fois, été emportés par un fou rire. Ces instants un peu idiots mais qui vous font dire : « J’ai fait le bon choix.» 

« Stéphanie est fascinée par le bonheur qu’ils ont eu de se rencontrer. Un jour, elle lui a dit que le hasard avait bien fait les choses, il a répondu avec un tel sérieux qu’elle en a été impressionnée : « Le hasard n’existe pas, Stéph. C’était notre destin à ta mère et à moi. 

« -Partez, monsieur. Descendez ici, cela vaudra mieux, tente Vincent, le plus calmement possible. Autant éviter de se battre, espère-t-il. – Je vais plutôt te foutre mon poing dans la gueule, pauvre con, tonne le géant. Dans le wagon, personne ne pipe. Observer, oui, se mêler de cette histoire, surtout pas. »

« Vincent n’est plus aussi charmant et aussi aimable qu’il peut le laisser paraître au premier abord. Sa fêlure est profonde, très profonde, même s’il parvient sans peine à la dissimuler. »

conclusion

Un thriller rapide, court mais très efficace. En l’espace de quelques chapitres, on passe du coup de foudre romantique digne d’un conte de fée à une course-poursuite contre la montre aussi inquiétante qu’anxiogène. Une traque contre un tueur en série haletante et intense. Un condensé de hasards et de coïncidences qui aurait pu changer l’histoire à quelques secondes près. J’ai adoré lire cette nouvelle et je vous la recommande.

SIGNATURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s